Babar, le roi des éléphants

Comme pour le film Dumbo, j’ai appris que certains d’entre vous n’avaient jamais vu de films Babar, ni lu les livres. Qu’attendez-vous ? Le déluge ? Une pluie d’éléphants du web ?

Encore une fois, je vais vous sauver en vous faisant un petit article sur cet éléphant élevé par une vieille dame et devenu Roi des Éléphants.

(On passera sur son mariage avec sa cousine…)

L’histoire de cet éléphant hors norme

Babar est un jeune éléphant qui voit sa mère tuée par des chasseurs. Il quitte sa jungle natale, apeuré et seul. Il arrive  dans une grande ville, épuisé et perdu. Il se lie alors d’amitié avec la “Vieille Dame”. Celle-ci le prend sous son aile, et l’éduque aux manière de la grande ville.

Peu de temps après, il retourne voir ses amis et son clan d’éléphants. Ils fuient le chasseur. Le roi des éléphants mange alors des champignons vénéneux. Babar, qui a déjoué les plans du chasseurs et sauvé son clan, est alors couronné Roi. Il prend pour reine Céleste et fonde la ville Célesteville. Dans cette ville, tous les animaux sont les bienvenus et chaque peuple animal construit une maison à son image et y vit avec ses propres coutumes. 

Livres, films, séries…

Grand fan de Babar, je n’ai que quelques petites choses à dire : quel éléphanteau n’a pas été bercé par les histoires de ce roi à trompe ? Babar, ce sont des romans sortis en 1931, mais également une série dans les années 1990 et plusieurs films.

Babar, c’est toute mon enfance.

Les personnages de cet univers sont attachants. Les graphismes ont certes vieilli, mais ils sont simples et encore si jolis à regarder. De quoi rendre nostalgique le plus pur des coeur de pierre.  Replonger dans cet univers régulièrement me fait un bien fou ! En tant qu’éléphant du web, je ne peux que vous recommander de regarder tous les films de Babar en serrant fort votre peluche Céleste…

 

Alors, cet article était-il WTF ?

Une pensée sur “Babar, le roi des éléphants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *